La déclaration de la FID sur la crise au Soudan

02 mai 2023

La Fédération internationale du diabète est profondément préoccupée par la situation actuelle des personnes vivant avec le diabète et d'autres maladies chroniques au Soudan, ainsi que par les risques encourus par les professionnels de la santé qui les soignent.

Nous avons reçu des rapports qui corroborent les histoires dévastatrices parues dans les médias. Khartoum reste bombardée par les deux factions militaires opposées. En conséquence, de nombreux habitants de la capitale ont dû fuir, soit à l'étranger, soit dans d'autres régions du pays. Plus de 70 % des établissements de santé sont désormais hors service et les fournitures médicales dans le pays, y compris l'insuline et d'autres médicaments essentiels pour les personnes atteintes de diabète, seraient épuisées et pourraient ne pas durer plus d'un mois.

Direct Relief et Life for a Child ont pu fournir de l'insuline et des stylos à insuline à l'Association soudanaise du diabète de l'enfant à Khartoum à la fin du mois de mars. Cependant, depuis lors, la situation s'est aggravée. Les Nations unies ont été contraintes de mettre fin à leurs opérations au Soudan après que trois membres du personnel du Programme alimentaire mondial ont été tués et que les avions du Service aérien humanitaire des Nations unies (UNHAS) ont été attaqués à l'aéroport principal. La FDI a été informée qu'il n'est pas possible d'acheminer de nouvelles fournitures au Soudan à l'heure actuelle.

La FID est alarmée par les rapports faisant état du pillage généralisé des bureaux des agences humanitaires et de l'épuisement des fournitures médicales. Nous condamnons cette violence insensée et exigeons que, dans la mesure du possible, les établissements de soins de santé restent opérationnels, que l'approvisionnement en médicaments essentiels ne soit pas interrompu et que les personnes atteintes de diabète et d'autres maladies non transmissibles soient maintenues à l'abri du danger. Leur prise en charge doit être assurée en priorité.

La FID est en contact avec ses partenaires pour étudier ce qui peut être fait pour aider à mobiliser l'aide humanitaire.

Tenez-vous informé(e) de toutes nos activités